Skip to content

10 juin 2017 : publication et parcours dans l’enseignement supérieur en Sciences de l’Education

Dans un souci de complémentarité avec les activités conduites au sein des unités de recherche et des écoles doctorales, d’une part, par le CNU 70 et le HCERES d’autre part, l’AECSE se donne pour objectif de participer à la socialisation professionnelle des doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s en sciences de l’éducation. À cette fin, un accent est mis sur les conditions d’accès à la reconnaissance par les pairs et, pour celles et ceux qui en expriment l’intention, l’entrée dans le métier d’enseignant-chercheur. De fait, la publication scientifique dans des revues en éducation et la compréhension du parcours de l’enseignant chercheur de l’inscription en thèse à la soutenance de l’HDR, sont au cœur de ce processus. L’AECSE a ainsi proposé d’aborder ces thématiques au cours d’une journée qui s’est structurée à partir des quatre ateliers suivants :

Atelier 1. Publier dans une revue de recherche en éducation

L’AECSE travaille de concert avec le CNU 70 et avec les délégué-e-s scientifiques HCERES pour les sciences de l’éducation afin de rendre visibles les critères qui permettent la reconnaissance institutionnelle des travaux publiés. À cet effet, un travail de cartographie des revues en sciences de l’éducation a été conduit (et se trouve régulièrement actualisé) auquel l’AECSE a été associée.

Depuis trois ans maintenant, l’AECSE entend aller plus loin et rendre visible pour les doctorants et jeunes docteurs ce que publier dans une revue en éducation veut dire. Une première journée, le 27 juin 2015, a ainsi permis de rendre explicites les critères de recevabilité fixés par plusieurs revues pour les articles soumis pour publication. Une attention toute particulière a déjà été accordée, à cette occasion, à la manière dont les auteurs peuvent/doivent se saisir des retours d’expertise faits à leur projet d’article.

Le 11 juin 2016, l’AECSE est allée plus loin encore et a contribué à ouvrir la ‟boîte noire” de la publication dans des revues en éducation. Cet atelier a rencontré beaucoup de succès et est donc reconduit en 2017, pour en faire bénéficier les nouveaux doctorants adhérents.

Pour cette journée du 10 juin, un travail ethnographique est proposé dans le cadre d’un atelier en présence d’auteurs d’articles et de membres des comités de rédaction de revues en charge du dossier « articles de recherche ». Plus précisément, l’ambition consiste à retracer l’ensemble du processus qui conduit de la soumission d’un article à sa publication. Pour des raisons éthiques, seuls des textes finalement acceptés pour publication font l’objet d’une présentation en atelier.

En présence d’auteur-e-s ‟volontaires” et de responsables de rubriques « articles de recherche » de revues en éducation, l’atelier est structuré à partir des écrits de travail intermédiaires qui précèdent la publication finale dont la communication est rendue publique. Le travail permet, dans un premier temps, de partir des consignes délivrées par la revue aux auteurs (document public) et de rendre compte de la procédure de traitement des articles reçus (habituellement non explicitée). L’article en Version 1, accompagné de son résumé, est communiqué par l’auteur.

La synthèse des expertises adressée par la revue à l’auteur-e est fournie et mise en regard de la Version 2 de l’article proposé en mode de « suivi de modifications apparentes » et accompagné d’un mémo justifiant des modifications opérées. Les observations éventuelles de la rédaction avant production de la version finale sont mentionnées et la version finale produite. Cette formule innovante (travail avec l’auteur-e et un-e représentant-e de la revue) et participative constitue une occasion rare d’approcher, au plus près, la réalité des conditions de publication.

Atelier 2. Les grandes étapes du parcours de thèse : de son inscription à l’après-thèse

Deux professeur-e-s des universités et deux docteur-e-s dont ils-elles ont dirigé la thèse et un-e membre du CNU exposent le parcours de l’inscription en thèse au concours de recrutement.  Il s’agit de permettre aux doctorant-e-s de comprendre les différentes étapes et enjeux et de pouvoir les anticiper. Sont, ainsi, successivement abordés : Les débuts de la thèse, la projection nécessaire, la temporalité, les grandes étapes, la formation doctorale ; la soutenance, ses règles, son déroulement ; la qualification ; le concours de recrutement Maître-sse de Conférences ;

Atelier 3. Préparer une HDR

Le CA de l’AECSE a souhaité élargir cette journée aux maîtres et maîtresses de conférences qui souhaitent préparer une habilitation à diriger des recherches (HDR). Nous commençons par rappeler les principales étapes administratives de ce parcours. Puis, nous examinons les attendus de cet exercice à partir des consignes du CNU. Différentes approches sont proposées et commentées par des collègues récemment habilité-e-s. Le « moment » de la soutenance est également abordé comme un temps important de ce parcours qui, à son terme, mènera le-la candidat-e à monter son dossier de qualification. Cette étape est discutée au regard des contraintes de calendrier et des stratégies qu’il convient ou non d’adopter en fonction des exigences scientifiques, des responsabilités administratives et de son implication au sein de la communauté de la 70ème section.

Atelier 4. La pédagogie universitaire

Cet atelier réuni de jeunes docteur-e-s chargé-e-s de cours intéressé-e-s par la pédagogie à l’université et des chercheurs et chercheuses travaillant sur le sujet de la pédagogie universitaire : problématique, mutualisation des démarches et outils etc.

X