Skip to content

25 mai : Samedi AECSE “Parcours de l’enseignant.e et chercheur.e en Sciences de l’éducation”

Lieu : Université de Nanterre

Horaires : 9h30-16h00

 

Inscriptions souhaitées avant le 10 mai 2019 : http://tinyurl.com/y4tglvok

 

Argumentaire

Dans un souci de complémentarité avec les activités conduites au sein des unités de recherche et des écoles doctorales, d’une part, par le CNU 70 et le HCERES d’autre part,  l’AECSE se donne pour objectif de participer à la socialisation professionnelle des doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s en sciences de l’éducation. À cette fin, un accent est mis sur les conditions d’accès à la reconnaissance par les pairs et, pour celles et ceux qui en expriment l’intention, l’entrée dans le métier d’enseignant-chercheur. De fait, la publication scientifique dans des revues en éducation et la compréhension du parcours de l’enseignant chercheur de l’inscription en thèse à la soutenance de l’HDR,  sont au cœur de ce processus. Depuis deux ans, le CA  de l’AECSE a souhaité élargir cette journée aux maîtres de conférences intéressés par l’HDR et la publication à l’international.

Télécharger l’argumentaire du samedi AECSE du 25 mai 2019

Atelier 1 « Publier dans une revue de recherche en éducation»

L’AECSE travaille de concert avec le CNU 70 et avec les délégué-e-s scientifiques HCERES pour les sciences de l’éducation afin de rendre visibles les critères qui permettent la reconnaissance institutionnelle des travaux publiés. À cet effet, un travail de cartographie des revues en sciences de l’éducation a ainsi été conduit auquel l’AECSE a été associée.

Depuis cinq ans maintenant, l’AECSE entend aller plus loin et rendre visible pour les doctorants et jeunes docteurs ce que publier dans une revue en éducation veut dire. Une première journée, le 27 juin 2015, a ainsi permis de rendre explicites les critères de recevabilité fixés par plusieurs revues pour les articles soumis pour publication. Une attention toute particulière a déjà été accordée, à cette occasion, à la manière dont les auteurs peuvent/doivent se saisir des retours d’expertise faits à leur projet d’article.

En 2016, l’AECSE est allée plus loin encore et a contribué à ouvrir la ‟boîte noire” de la publication dans des revues en éducation. Cet atelier a rencontré beaucoup de succès et a été reconduit pour en faire bénéficier les nouveaux doctorants adhérents. Cette année, les articles sont issus de deux revues, –  Éducation et socialisation – Les cahiers du CERFEE et Cliopsy.

Un travail véritablement de nature ethnographique est proposé dans le cadre d’un atelier en présence d’auteurs d’articles et de membres des comités de rédaction de revues en charge du dossier « articles de recherche ». Plus précisément, l’ambition consiste à retracer l’ensemble du processus qui conduit de la soumission d’un article à sa publication. Pour des raisons éthiques, seuls des textes finalement acceptés pour publication font l’objet d’une présentation en atelier.

En présence d’auteurs ‟volontaires” et de responsables de rubriques « articles de recherche » de revues en éducation, l’atelier est structuré à partir des écrits de travail intermédiaires qui précèdent la publication finale dont la communication est rendue publique. Le travail permet, dans un premier temps, de partir des consignes délivrées par la revue aux auteurs (document public) et de rendre compte de la procédure de traitement des articles reçus (habituellement non explicitée). L’article en Version 1, accompagné de son résumé, est communiqué par l’auteur.

La synthèse des expertises adressée par la revue à l’auteur est fournie et mise en regard de la Version 2 de l’article proposé en mode de « suivi de modifications apparentes » et accompagné d’un mémo justifiant des modifications opérées. Les observations éventuelles de la rédaction avant production de la version finale sont mentionnées et la version finale produite.

Cette formule innovante (travail avec l’auteur et un représentant de la revue) et participative constitue une occasion rare d’approcher au plus près la réalité des conditions de publication.

Atelier 2. Communiquer dans un congrès international,  l’exemple de l’ECER

L’atelier se fixe pour objectif de rendre lisibles les règles et modalités de la communication dans un congrès international, au travers de l’exemple de l’ECER –EERA (European Educational Research Association).

Atelier 3. Le parcours de thèse, son financement les grandes étapes, et l’après-thèse. Partage d’expériences

Une professeure d’université et deux doctorantes dont elle dirige la thèse exposeront  le  parcours de l’inscription de la thèse au concours de recrutement.  Il s’agit de permettre aux doctorants de comprendre les différentes étapes et enjeux et de pouvoir anticiper.

-l’organisation de l’université

-les débuts de la thèse, la projection nécessaire, la temporalité, les grandes étapes, la formation doctorale

– la soutenance, ses règles, son déroulement

– la qualification

– le concours de recrutement MC

-le financement éventuel : bourses CIFRE, ANR, ANR-jeune chercheur, les différentes formes de recherches, les contrats de recherche

Atelier 4. Formation des MCF et pédagogie universitaire ; enjeux pour les sciences de l’éducation

Les objectifs de cet atelier sont :

– Favoriser un échange entre enseignants et chercheurs en Sciences de l’éducation sur la place des Sciences de l’éducation dans la formation pédagogique des MCF

– Mutualiser les outils de  la pédagogie universitaire

– Permettre aux doctorants et jeunes chercheurs de se situer dans le champ de la pédagogie universitaire

Atelier 5. Le parcours de l’enseignant-chercheur pour la soutenance de l’HDR ; Partage d’expériences

L’objectif est rendre lisibles les différentes étapes menant à l4HDR, grâce aux témoignages d’universitaires ayant soutenu l’HDR, et de leurs garants.

 

Pour s’inscrire : http://tinyurl.com/y4tglvok

X