mars, 2019

30mar9 h 30 min12 h 30 minSamedi AECSE : La recherche dite participativeCatégorie d'évènement:AECSE

Détails de l'évènement

Argumentaire

Depuis très longtemps il existe parmi les recherches en éducation et formation des recherches participatives, associant des professionnels de l’éducation ou de la formation à leur mise en oeuvre et même à leur conduite. Il ne s’agit pas seulement des travaux menés dans des instituts proches des pratiques professionnelles, comme l’ancien INRP autour de la décennie 1970-80 ou les groupes en relation avec l’AFPA. Récemment, la mise en place de Lieux d’Éducation Associés par l’Institut français de l’Éducation, ou d’Instituts Carnot de l’Éducation esquisse un développement possible des recherches participatives en éducation.
Ce n’est pas vraiment nouveau ; les unités de recherche rattachées aux Sciences de l’Éducation et leurs chercheurs ne sont pas restées étrangères à ce type de recherches, en particulier dans le voisinage des IUFM ou des ÉSPÉ, même si les unités de type plus académiques et leurs chercheurs ont pu garder certaines distances.
Pour autant, l’intégration des recherches participatives parmi les types « normaux » de recherche en éducation et formation n’est en rien facile et présente de nombreuses difficultés, assez bien connues maintenant:
– diversité des formes, de la recherche – intervention à la recherche partenariale, de la forme collaborative à la forme coopérative, de la recherche-action à l’action – recherche ;
– « montage » compliqué d’une équipe mixte durable à partir de compétences de coopération plus ou moins accordées ;
– élaboration d’une problématique de recherche commune, supposant habituellement de nouvelles conceptualisations ;
– reconnaissance réciproque que chaque acteur de la recherche a aussi d’autres préoccupations scientifiques ou pragmatiques plus personnelles ;
– suivi commun et « reddition de comptes » pour une responsabilité partagée de l’avancée de la recherche ;
– intérêts différents à propos de rédaction, de publication, de réalisation de ressources et de propriété intellectuelle ;
– relations plus ou moins faciles des acteurs d’une recherche participative, chercheurs comme « participants » avec leurs collègues dans leur unité de recherche ou dans leur établissement d’éducation ou de formation ;
– postures diverses maintenues dans les « interactions avec l’environnement ».
Mais on peut attendre des recherches participatives :
– un élargissement des possibles pratiques imaginables en éducation et formation;
– des renouvellements des questionnements fondamentaux favorisés par la prise en compte d’autres points de vue ;
– la constitution d’une force d’ « expertise » distribuée (capacité à problématiser avec des partenaires sur le terrain, plus encore qu’à apporter des réponses à des questions nouvelles) ;
– l’émergence et l’entretien de milieux médiateurs entre les acteurs de recherches et des « utilisateurs » potentiels.
Dans le cadre des Sciences de l’Éducation, qu’il n’est pas question de transformer dans leur ensemble en « Sciences participatives », c’est sans doute sur ces différents aspects, négatifs ou positifs que devrait tout particulièrement porter l’évaluation des recherches participatives en éducation et formation et de leurs « résultats ».
Ces différents sujets seront mis en discussion à l’occasion de ce samedi de l’AECSE.

Programme

Introduction à deux voix
Jean-François MARCEL (PR, Université Toulouse Jean Jaurès, EFTS) et Jean-Louis MARTINAND (PR émérite, ENS Cachan, STEF)
« Les recherches par les pairs, des recherches de contrebande ? »
Marie-Pierre MACKIEWICZ (MCF, UPEC, LIRTES) et Pierrine ROBIN (MCF HDR, UPEC, LIRTES
La recherche participative : tiers espace d’émancipation, d’invention et de développement pour les professions en mutation. Illustration à partir d’une recherche-intervention menée auprès de moniteurs »
Lucie AUSSEL (MCF, Université Toulouse Jean Jaurès, EFTS) et Dominique BROUSSAL (MCF HDR, Université Toulouse Jean Jaurès, EFTS)
Discussion générale
Synthèse et conclusions
Cédric FRÉTIGNÉ (Coprésident de l’AECSE)

Temps

(Samedi) 9 h 30 min - 12 h 30 min

Lieu

Université Paris Nanterre

200 avenue de la République 92001 Nanterre (salle communiquée ultérieurement)

Laissez un commentaire





X